Saturday, February 7, 2015

Génocide, malheur humain et lâcheté sociale

N. Lygeros

La notion de Génocide au sens de Lemkin est si fondamentale pour l'ensemble de l'Humanité qu'elle correspond au noyau des crimes contre l'Humanité. Elle n'est pas seulement le témoin descriptif d'une réalité du passé mais aussi le point essentiel dans la lutte pour la reconnaissance. Cependant face à ce malheur humain, se présente aussi une lâcheté sociale qui provient de l'indifférence et de l'oubli. Ainsi sans le réaliser une société qui a oublié l'histoire va dans le sens du bourreau puisqu'elle ne prend pas position pour la victime et s'enlise intellectuellement dans une dangereuse neutralité. Car, comme le dit si bien Elie Wiesel : le bourreau tue toujours deux fois, la seconde fois par l'oubli.